La Murena à l'honneur au musée Matra à Romorantin

(du 8 décembre 2006 au 15 mars 2007)

 

L’Espace Automobile Matra est un musée moderne, bien conçu par Marc Tavernier qui en fut le Directeur et créateur car c’est sa spécialité : créer des musées lumineux, attractifs, interactifs et évolutifs.

Pour l’animer, sont organisées très régulièrement des expositions temporaires. 

Après l’exposition consacrée aux automobiles Panhard (laquelle a connu un succès au-delà de toute espérance), le musée devait « hiberner » jusqu’au retour du printemps pour célébrer les caméras Beaulieu qui ont vu le jour dans ces mêmes locaux.

Mais voilà, dans le petit monde romorantinais, il y a sans doute l’un des plus farouches défenseurs de la Murena, j’ai cité : Bruno Babut, gendre d’un certain Jean-Paul Humbert.  C’est donc lui qui a convaincu les responsables du Musée de profiter de ce temps « mort » pour y célébrer les 25 ans de la Murena du 8 décembre 2006 au 15 mars 2007.  Par ses relations amicales et par le dévouement des habituels « Gardiens du Temple », il a pu y réunir les Murena les plus rares, à savoir :

-         les deux prototypes de la Murena 4 S  (prêtées par deux anciens collaborateurs de Matra) entourant le « moteur Martin » 16 S de 175,5 ch

-         l’une des trois Murena « Prépa 142 » présentées à la presse dans leur exécution exclusive noire pure (restaurée par Christophe Felicité)

-         une Murena 2.2 Platine de présérie (hybride entre une 1.6 et une 2.2 définitive de 1981)

-         un châssis galvanisé nu (version série D)

-         une Murena S Bleu Colombia (1984)

-         une Murena 1.6 Jaune Mimosa (1983)

A côté des véhicules, Bruno a réuni une documentation rare et dont une partie n’avait jamais été montrée au public.  Cela va des plans d’usine aux porte-clés d’époque, en passant par le kit d’admission de la « Prépa 142 » ainsi que de nombreuses photos sorties de la poussière, comme celles du crash-test et des essais des prototypes dans les conditions climatiques extrêmes.

Pour le plaisir des yeux, une vidéo peut être visionnée également : la Murena aux essais de comportement routier et tests avec JP Beltoise au volant.

Merci et félicitations à Bruno, l’initiateur et coordinateur, mais aussi à ceux qui ont bien voulu le suivre et le soutenir dans sa démarche :

bulletEnzo Garavelloni (Ancien Directeur de la Communication chez Matra, metteur au point de la Murena et propriétaire du proto 4 S jaune),
bulletRoger Charbonnel (Ancien Responsable des Essais chez Matra, auteur de l’étude aérodynamique sur le proto 4 S bleu dont il est propriétaire),
bullet Christophe Felicité, restaurateur et propriétaire d’une des trois « Préparation 142 » noires de la présentation à la presse,
bulletLouis Druesne, propriétaire de la Murena S Bleu Colombia,

sans oublier l’appui logistique de Christophe Gonny, responsable technique du Musée.

 

Grâce à eux, vingt-cinq ans après, j’ai encore appris quelque chose sur ce jouet extraordinaire…

 

André Dewael

 

Le Musée nous accueille. La Murena s'affiche... Voyons cela d'un peu plus près avant de voir à l'intérieur...

 

Inauguration le 8 décembre 2006. Châssis galva et 2.2 de pré-série Publicité : "Les dents de la route" 25 ans : affiche commémorative.

                

Eclaté de la carrosserie. Une enseigne trop éphémère... Poster souvenir de la Murena S. Une rare 1.6 jaune mimosa.

 

Après sa restauration complète, voici l'un des trois exemplaires destinés aux essais presse de la "Préparation 142" : teinte exclusive "noire pure".

 

La "Préparation 142" en détails : admission, carburateurs et AAC Le P.V.A. : fiche d'homologation L'allumeur Ducellier

 

Voici les deux protos "4 S" enfin réunis autour du moteur étudié sur une base 2.2 coiffée par la culasse ROC 16 soupapes, injection mécanique, puissance maxi de 175,5 ch

 

Crash-test UTAC. Plan du monogramme 2.2 Appairage des teintes et garnissages par versions et millésimes.

 

La Murena en compétition.  Pleins feux sur la Murena Politecnic championne de France de Rallycross en 1982 et 1983.

© Crédit photos : Liliane Dion

 

.

Ils ont exposé leur Murena (de gauche à droite) :

Louis Druesne, Bruno Babut et Christophe Felicité

© Crédit photo : Mme Druesne

.