La Murena et moi

 

Pourquoi la Murena ?

Parce que je suis issu d'un petit trou de verdure bien paisible du Brabant wallon (cette 10ème province de Belgique) où régnait alors un concessionnaire Simca.  Parce que ma première voiture fut forcément une Simca, une 1100 GLS beige Lorelei de 1970 plus précisément.  Parce que ma deuxième voiture fut une 1100 Ti jaune maya de 1974, cet ancêtre des GTI me procurant 150.000 km de plaisir fou.  Son moteur brillant était aussi monté dans une certaine... Matra-Simca Bagheera.   Dans sa livrée jaune, celle-ci suscita mon émerveillement lors de sa présentation en concession !  A cet instant, son image s'inscrivit dans mon esprit : elle avait tout d'une voiture de rêve...

Le destin fit sans doute pour moi le choix entre passion et raison.  Alors qu'à l'horizon se profilait celle qui avait succédé à la Simca 1100, un défaut de livraison m'orienta vers celle que je n'avais jamais oubliée : dans sa robe Terre de Feu, se présenta une Bagheera S de 1977.  Quel plaisir de conduire dans cette position allongée au creux d'un cocon futuriste !  Plaisir de courte durée car elle fit malheureusement long feu : le manque de fiabilité de cet exemplaire acheté d'occasion et surtout sa corrosion précoce eurent raison de ma témérité.

Cependant on ne quitte pas une Bagheera pour se contenter d'une voiture banale et c'est tout naturellement que je fis l'acquisition d'une Murena 1.6 Vert Hudson neuve le 3 novembre 1981.  Murena-émoi...  Son argument déterminant ?  Son châssis galvanisé à chaud la rendant insensible à la corrosion pour au moins 15 ans.  A son bord, j'ai parcouru près de 350.000 km tout en la maintenant moi-même au meilleur de sa condition, ce qui m'a permis d'apprendre à la connaître dans ses moindres détails techniques.

Le jour où j'ai mis les pieds dans une Bagheera, je n'aurais jamais pu imaginer le parcours qui m'attendait et qui allait jalonner ma vie jusqu'ici.  Non seulement j'allais concrétiser ma  passion pour la Murena, mais découvrir Matra, ce constructeur français atypique, son esprit de "libre penseur" unique dans le monde de l'automobile, la créativité de ses ingénieurs, ses défis, bref toute une philosophie qui me correspondait.  Ma passion pour la Murena m'a permis d'en rencontrer ses concepteurs, ce qui constitue une magnifique récompense pour l'amateur que je suis.

 

Pourquoi ce site ?

Essentiellement pour vous informer avec le souci de précision et de rigueur.  La Murena est une voiture d'exception, vraiment exclusive, dont la carrière commerciale aura été inversement proportionnelle à ses qualités intrinsèques.  Sa modernité lui a permis de traverser deux décennies sans qu'on ne la considère comme un Ancêtre, jolie performance due à son design intemporel réussi mais aussi par son comportement routier de qualité supérieure,  son confort de tout premier ordre, jamais égalé à ce jour pour un véhicule sportif.  Digne héritière de la Bagheera, la Murena en est l'aboutissement.  Elle a dans ses gènes les acquis de la compétition.

Aujourd'hui, entrée de plein pied  parmi les véhicules de collection, la Murena mérite d'être découverte (sinon redécouverte) sous tous ses aspects, et ceci grâce à des informations précises, vérifiées, non approximatives.  Ne vous étonnez donc pas d'y trouver davantage de textes que d'images sur celle que des ingénieurs passionnés ont voulu réaliser pour leur plaisir mais aussi le nôtre !

 

Quel est mon parcours ?  

En 1987, j'ai fondé le club belge francophone que j'ai présidé pendant 9 ans : le BELGIAN MATRA CLUBCe club a compté jusqu'à 124 membre en 1994.  En 2001, j'ai fêté les 20 ans de la Murena à Ciney Expo et publié un "Dossier Murena" autoproduit jusqu'en 2011. Après la publication d'un livre consacré à son aînée, la Bagheera (sorti en 2010), j'ai naturellement complété la saga de la "formule 3 places de Matra" par un nouveau livre paru aux Editions E-T-A-I en mai 2012 : "TALBOT-MATRA Murena, la dévoreuse de bitume".

Tout au long de mon parcours, une documentation conséquente s'est accumulée et des relations cordiales se sont nouées avec des gens qui ont fait Matra.  Ces derniers, gardiens du Temple, m'ont toujours accueilli avec enthousiasme et passion, partageant un même objectif avec une ouverture d'esprit rare dans le milieu de l'automobile.

Aussi je dédie tout particulièrement ce site à Monsieur Philippe Guédon, créateur de toutes les Matra de tourisme, qui a toujours apprécié la fidélité de ma passion et qui, après une quinzaine d'années d'échanges épistolaires, m'a fait l'honneur de me recevoir, très cordialement, à plusieurs reprises.

 

Récemment, à l'occasion de son anniversaire, la Murena s'est adressée à lui.  Pour elle, il a rédigé ce petit billet doux :

 

  Ma chère MURENA,

  Tu sais bien que j'ai un faible pour toi et que chaque année,

  à ton anniversaire, je ressens une grande émotion en pensant à ta naissance et à tes jeunes années.

  Sois heureuse, conserve ta beauté et méfie toi d'un trop grand nombre d'admirateurs...

  Sauf l'ami DEWAEL.

  Je t'embrasse

  Ph. Guédon

10 octobre 2007

 

En visitant ce site, j'espère que vous prendrez plaisir à découvrir, redécouvrir ou approfondir votre intérêt pour la dernière sportive de Matra : la Murena.

Matramicalement vôtre,

André Dewael